Les ISO, ou comment votre réflex est un être sensible !!!

Les ISO peuvent paraitre compliqué au début mais Il faut juste retenir que c’est la sensibilité du capteur de votre appareil photo, à la lumière!

Et voila c’est simple non  :lol: !

Pour mieux comprendre :

En plein soleil votre sujet renvoie beaucoup de lumière et vous devrez donc régler la sensibilité de votre appareil sur une valeur faible. A l’inverse, par faible luminosité, le sujet renverra peu de lumière et vous allez augmenter la sensibilité de votre capteur à la lumière en montant les ISO ce qui aura comme effet d’amplifier le signal reçu.En contrepartie, vous allez voir apparaître du bruit sur vos images. Le bruit, ce sont des grains qui peuvent être disgracieux sur la photo.

Je vais faire une analogie avec la HiFi, une personne parle au micro est personne n’entend, ce que vous allez faire c’est amplifier le son en augmentant le volume de votre ampli pour que tout le monde entendent, mais si vous augmenter trop vous allez amplifier les bruits et créer du larsen (bruit affreux qui vous casse les oreilles :cry: ).

J’ai pris deux photos pour vous montrer ce qu’est le bruit numérique (cliquer sur les images pour voir la différence).

Rainbow loom sans bruit ISO faible

On voit bien qu’avec les ISO élevés, l’image s’en trouve dégradée par l’apparition de grain.

Rainbow loom avec bruit ISO élevé

 

En théorie vous trouverez ci-dessous les réglages de base pour débuter une photo

  • 100 ISO : extérieur plein soleil
  • 200 ISO : extérieur soleil
  • 400 ISO : extérieur à l’ombre ou temps couvert
  • 800 ISO : intérieur très lumineux
  • 1600 ISO : intérieur sombre
  • 3200 ISO et + : intérieur très sombre / nuit

 

Il s’agit évidemment de généralités, il vous revient de trouver vos marques (en fonction de votre boiter et expériences) pour adapter au mieux ces réglages aux situations particulières. Dans la photo tout est question de dosage et de connaissance des limites de son matériel.

 

À vous de jouer !

Maintenant que vous avez compris ce que signifie la sensibilité, vous avez pu constater que c’est un réglage plutôt logique et intuitif, qui ne peut s’intègre que par la pratique. Alors sortez, et entraînez-vous !

 

Exercice !

  • Trouver un sujet fixe et si possible mettez votre reflex sur un trépied (vous aurez ainsi le même cadrage et il vous sera plus facile de comparer)
  • Les réglages

Iso en Manuel

Priorité ouverture Av ou A et se mettre aux alentour des 4

  • Prenez plusieurs photos avec des sensibilités différentes : 100 ISO, puis 200, 400, 800… 3200, 6400 et plus si votre appareil le permet).
  • Transférer vos photo sur votre ordinateur et observer les rendus et surtout jusqu’à quel valeur ISO le bruit provoqué par votre appareil vous semble raisonnable.
    Vous pouvez également aller faire le même exercice dans les bois, vous comprendrez vite l’impact des changements de sensibilité !

A bientôt.

Fabien.

 

 

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrPartager

Un souffle de farine

Hello,

Nous allons réaliser à quel point c’est simple de faire une image avec de la farine qui soit créative (merci Élisa pour cette idée).

Comme nous ne sommes pas chez Master Chef la recette est simple :

Farine + Souffle + Temps de cuisson extrêmement court nous donne :

Souffle de farine

 

Les réglages :

  • Mode Priorité vitesse (Tv ou T)  et régler une vitesse rapide > 1/640 voir 1/1000.
  • Iso en Manuel à régler au départ sur 200.
  • Mesure Spot  spot
  • Autofocus avec seulement un seul collimateur de sélectionné (je garde uniquement celui du centre qui est généralement le plus sensible et rapide de tous) Collimateurs
  • Mode de prise de vues en rafale continous

La méthode :

  • Prendre un fond sombre afin de donner du contraste à votre image
  • Faire les réglage de netteté sur la farine la plus proche de vous (le blanc va forcer votre appareil à modifier l’ouverture)
  • Vérifier que l’ouverture soit supérieur à 4 pour avoir assez de profondeur de champs et une image avec du contraste, si nécessaire augmenter les Iso
  • Au top vous demander à la personne de souffler sur la farine
  • Photos en rafales :

_MG_9225 (Copier)

_MG_9223 (Copier)

_MG_9214 (Copier)

Post traitement :

  • Passer les images en N&B ce qui donnera encore plus de contraste à vos photos.

J’attends vos photos et commentaires.

A bientôt

Fabien

 

Effet « Focus » créatif

Hello,

Aujourd’hui je vais vous présenter un effet simple à réaliser mais qui donne un réel booste à votre photo en concentrant le regard sur le sujet : l’effet focus

Effet Focus (1)

Pour avoir de belles lignes de fuite, il faut juste 2 choses :

  • Un trépied pour son appareil, néanmoins c’est tout à fait possible de le faire à main levé en stabilisant ses coudes contre son corps (faut juste faire plus d’essais :-? )
  • Un zoom (sinon ce n’est pas possible :lol: )

Au niveau des réglages de son réflex :

  • Mode Priorité vitesse (Tv ou T)  et régler une vitesse lente en débutant vers 1/15.
  • Iso Manuel ou auto.
  • Mesure Spot  spot d’avoir le bon contraste sur le centre de votre sujet.

La méthode :

  • Régler le focus pour avoir le centre de votre sujet net (vous pouvez désactiver l’auto-focus après : mode M sur votre objectif si votre sujet est fixe comme sur la photo ci-dessous)
  • Ouvrir votre zoom sur grand angle (en fonction de votre zoom mais généralement < 50 mm2)

Effet Focus (1)

Maintenant l’astuce : En même temps que vous déclenchez donnez un coup de zoom pour obtenir :

Effet Focus (4)

Essayez d’avoir le centre de votre sujet net

Effet Focus (2)

Ou pas :

Effet focus 2

Plus pour réduisez la vitesse plus l’effet sera prononcé et là à vous de vous amuser en étant créatif.

N’hésitez pas à m’envoyer vos photos et idées sur ce sujet.

A bientôt.

 

 

Mon avis sur le trépied Manfrotto BeFree BH

Hello, je viens de tester le Manfrotto BeFree BH et je vous donne mon avis sur ce beau trépied au design Italien.

Doté de quatre sections en aluminium, il est l’un des plus compacts trépieds du marché, avec ses 40 cm plié et au final seulement 43cm une fois rangé dans son beau sac noir et rouge.

Manfrotto-Befree-290B-D

Ce qui est inhabituel pour un trépied de voyage c’est qu’il dispose de clips de fermeture plutôt que de verrous tournants !! Mais bon tous les trois verrous de chaque jambe peuvent êtres ouvert et fermé quasiment simultanément et c’est très pratique.

Manfrotto-Befree-290B-F

La hauteur maxi est de 143 cm ce qui est dans la moyenne haute du marché (à ce prix bien sur…). La hauteur mini pour la prise de vue est de 34 cm et là c’est l’un des premiers de sa classe (ça tombe c’est la rentrée scolaire ;-) )

Pour le poids c’est encore de l’allégé (merci pour notre dos ou épaule pour le transport) avec un poids mesuré de 1.53 kg (différent de celui indiqué sur le site Amazon qui lui est super allégé :lol: ) mais du costaud avec ses jambes de 12 mm il est capable de supporter jusqu’à 4 kg en théorie car je trouve qu’elles fléchissent pas mal quand il est chargé avec plus de 2 kg de matériel … J’ai également un doute quant à sa stabilité pour les pauses longues car pas assez rigide et lourd pour ce genre de photos.

Manfrotto-Befree-290B-B

La tête se verrouille très simplement et efficacement mais ne propose pas toutes les fonctions (pas de possibilité de faire du panoramique, pas de niveau à bulle …) mais bon si vous avez du Manfrotto pour pouvez interchanger les têtes.

D’une manière globale, quand on a ce trépied entre les mains, on à un sentiment de qualité, c’est donc un très bon compromis entre compacité, construction, légèreté et rigidité. Je le recommande pour son utilisation durant vos voyages ou déplacements en extérieur mais pas pour de la photo en studio.

etoiles

Manfrotto BeFree BH sur Amazon

A bientôt.

S’inspirer de Frank Doorhof

franck doorhofFrank Doorhof est un photographe professionnel hollandais qui porte un intérêt tout particulier au monde artistique et de la mode.

A ses début la nature et le sport ont été ses principaux centres intérêts et surtout les animaux en mouvement. Cette passion pour le mouvement est devenue plus tard sa marque de fabrique pour la photo de mode. Publié dans de nombreux magazines internationaux, le photographe a su imposer son style si particulier qui confère à son travail beaucoup de caractère et d’émotion.

Après avoir été photographe de magasine Frank réalise que ce n’était pas la direction qu’il voulait prendre. Enseigner a toujours été dans son sang et en 2006, Frank a fait le choix de plonger totalement dans la formation en organisant des séminaires, et je pense personnellement que ce n’était pas un mauvais choix.

Pourquoi il m’a marqué ?

C’est un personnage atypique dans sa façon d’enseigner : il à l’art de faire passer la technique avec de d’humour, du bon sens et de la créativité. Il est très inspirant et cela me permet d’avoir des idées pour mes photos.

Vous pouvez vous faire une idée de son style en visualisant cette vidéo en anglais mais d’un niveau tout à fait abordable et de voir son style bien à lui.

Une de ses très bonnes formations sur la photo en studio (techniques simples et efficaces):

Il a écrit un livre sur son sujet favori : photo de mode :

franck doorhof

Vous pouvez également faire un tour sur son site (mise à jour très régulièrement avec ses photos) : frankdoorhof

A bientôt.

Fabien

 

 

Le Top 6 en photographie ?

A mes débuts dans la photo je me suis focalisé sur le boitier et en particulier sur la résolution du capteur, la plus important possible !!!

Après quelles années à exercer l’art de la photo j’en suis venu à complètement changer mon point de vu et je vous propose mon Top 6 (oui c’est dans l’ordre et ça peut surprendre) pour réussir dans la photographie :

creativité1) La créativité : c’est ajouter de la couleur, des idées ou la vie aux éléments qui nous entours. C’est mettre sa touche personnelle sur la photo pour qu’elle évoque quelque chose pour vous et pour ceux qui la regarde. La créativité aussi surprenant que cela puisse paraitre cela s’apprend et se développe, pour preuve je suis de formation technique et j’ai réussit à le devenir. En effet cela requiert, non pas de l’intelligence, mais de la curiosité, de l’adaptabilité, de l’ouverture d’esprit et de se connecter à ses émotions… Une des façons de développer votre créativité étant de s’inspirer des grands photographes.

Trèfle porte-bonheur2) La chance : c’est d’être là au bon moment pour le cliché qui resta gravé dans les mémoires. La chance c’est une « compétence » qu’il faut travailler en la provoquant par un esprit positif et être dans l’instant présent (et non perdu dans ses pensés ou réglages …) : « Soyez une opportunité pour les autres !!! »

apprendre3) La technique : c’est dapprendre les bases, la théorie (le triangle, la règle des tiers …) pour maîtriser son appareil. Il n’y a que de cette façon que vous allez vraiment pouvoir vous exprimer en image.

Mise-en-pratique1024x3524) la pratique : « La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information » disait Albert Einstein, c’est pourquoi il faut tester, pratiquer, apprendre de ses erreurs et reprendre à nouveau la théorie pour réellement progresser. une des grandes qualités à développer est bien entendu la persévérance.

objectifs5) L’objectif : c’est celui qui est au bout de votre reflex. Chez la plupart des constructeurs vous avez la gamme grand public et la gamme professionnelle avec des différences de tailles à commencer par le prix (hélas !!!). Néanmoins l’objectif peut grandement influencer sur la « qualité » de votre photo de part son piquet, son ouverture … Comme vous au début je n’étais pas convaincu et j’ai complément changé mon point de vu lorsque j’ai pu tester un de ces objectifs pro pour une séance sans flash en intérieur et là j’ai cru qu’on avait rajouté de la lumière, un flou de profondeur de champ et du Boket. Bref à ce moment là je me suis mis ce genre d’objectifs sur ma bucket list, peut-être que vous aussi.

Canon_EOS_6D6) le Boiter : et oui en dernier, car si vous avez les 5 autres points vous ferez de superbes photos même avec un reflex moyen alors que l’inverse et rarement le cas. Alors si vous avez de l’argent commencez à l’invertir sur vous par de la formation et de la pratique, puis dans les objectifs (généralement les objectifs pros sont ceux que l’on garde à vie et jamais le boitier) avant de vous focaliser sur le reflex en lui-même.

De bonnes photos et à vos commentaires sur ce top 6 !!!

Fabien

 

 

 

Votre photo de profil originale avec le logo apple juste avant la sortie de l’iphone 6

Hello juste avant la sortie de l’iPhone 6 et de la probable iWatch je vous propose de détourner le logo de la fameuse marque Apple pour le personnaliser de façon originale à votre image, ou du moins être partie intégrante de celui-ci !!!.

La première chose à faire est de trouver un apple store avec le logo lumineux à hauteur d’homme comme ci-dessous :

appel store

Pour avoir un maximum de contraste le mieux étant de le faire en soirée voir la nuit.

Pré-réglages de votre reflex :

  • Mesure d’exposition sur spot spot
  • Priorité vitesse : Tv si possible > à 1/60 pour éviter le flou de bougé
  • ISO : entre 400 et 800
  • L’ouverture est en auto

Puis placer le visage de la personne à photographier dans le demi-cercle du logo d’apple :

logo apple

La chose la plus importante étant de faire la mesure spot sur la partie éclairée du logo et non pas sur le visage de la personne à photographier afin de sous-exposer. Comme l’ouverture est en auto elle va automatiquement compenser ce surplus de lumière pour se caler sur une petite ouverture et donner du contraste à la photo.

En post production vous pourrez recadrer votre photo et au cas où la passer en N&B pour obtenir par exemple :

logo apple objectif photos 2

logo apple objectif photos

De bonnes photos et à bientôt.

Fabien

Le capteur de votre réflex qui vous en fait voir de toutes les couleurs !!!

Le capteur de votre reflex est composé de plusieurs millions de cellules photosensibles (c’est ce qu’on appelle la résolution qui s’exprime en pixels) recouvert d’un filtre coloré rouge, vert ou bleu afin de restituer les couleurs. En effet lorsque qu’on mélange ces 3 couleurs nous obtenons une multitude de couleurs dont le blanc. C’est dingue n’est-ce pas !!!

rvbLe capteur se trouve directement dans votre appareil photo, visible ici.

capteur sonycapteur cmosEn agrandissant une partie du capteur nous avons un jolie damier de 3 couleurs  :

CapteurChacune des cellules photosensibles laisse passer sa couleur vers son pixel comme ceci :

Capteur couleurs

Le capteur permet ensuite de transformer l’énergie lumineuse en signal électrique. Un convertisseur se charge ensuite de convertir ce signal en données informatiques qui seront stockées sur votre carte de type SD transcend shdc 32 GB 600 xou autre afin de pouvoir transférer vos photos sur votre ordinateur.

Nous pourrions aller plus loin dans la technique (matrice de Bayer, dématriçage, moiré…) mais cela n’aurait que peu d’utilité pour progresser dans la photo.

A bientôt.

Fabien

 

Votre « bucket list » photo, la liste de vos envies !!!

bucket listDans la photo comme dans la vie il faut se donner des objectifs qui au départ sont des rêves et qui grâce à nos actions deviennent réalités. C’est pour cela que je vous conseille de vous créer votre bucket list (liste de mes envies) car il s’agit d’un véritable instrument de travail, aux possibilités énormes, pour ceux qui souhaitent avancer dans la photographie.

Ce genre de liste a connu un regain d’intérêt depuis quelques années en partie avec l’expansion de tout ce qui touche au développement personnel et également avec la sortie du film ‘The Bucket List’ en 2007 (avec Jack Nicholson et Morgan Freeman, traduit par ‘Sans plus attendre’ en version française).

Qu’est ce qu’une bucket list ?

Il s’agit d’une liste recensant toutes les choses que vous souhaitez réaliser au cours de votre vie dans la photo (vous pouvez la transposer à d’autres domaines…). Elle vous amène à réfléchir réellement sur ce qui importe et ce que vous souhaitez avoir, faire ou accomplir dans la photo.

A quoi doit ressembler une bucket list ?

Elle peut être notée sur un simple bout de papier, un fichier sur votre ordinateur, sur votre téléphone. Comme pour les todo list, il est important de garder cette liste à proximité, afin de pouvoir ajouter toute nouvelle idée rapidement car elle évolue au cours du temps et elle n’est jamais figée (heureusement)

14851141-photography-word-cloud-concept-with-great-terms-such-as-dslr-film-photographer-model-iso--strobes-flComment remplir ma bucket list ?

Cette liste doit contenir tout ce qui vous fait vibrer, toutes vos aspirations, les choses que vous souhaitez faire, les objectifs que vous souhaitez atteindre et pour vous aider vous pouvez répondre précisément à ces questions :

  • Ce que je veux avoir : nouvel appareil photo, zoom …
  • Ce que je veux faire : photo de portrait, de paysage …
  • Ce que je veux accomplir/vivre : voyager pour photographier …, faire un reportage sur …
  • Ce que je veux apprendre : à faire des photos de …
  • Ce que je veux être : photographe de mariages, de concerts …

Au départ on a tendance à noter beaucoup de choses mais à en retrancher certains assez vite pour en ajouter d’autres. Depuis que j’ai ma bucket list j’ai déjà rayé quelques points par exemple : je voulais réaliser des photos de groupes et c’est chose faite (maintenant je vais améliorer ma technique). Je rêvais d’avoir un plein format (full-frame) et en particulier le canon 5DMk3 hélas trop cher pour moi et heureusement cette marque sort le canon 6D et j’ai franchi le pas (sans regret quant aux qualités et performances de l’appareil). j’avais également dans cette liste l’objectif 70-200 2.8 USM que j’ai fini par trouver d’occasion à un très bon prix.

Alors passer un petit temps à vous poser ces questions cela vous permettra d’avancer mieux, plus vite et surtout dans la bonne direction (la votre) dans le monde merveilleux de la photo

A bientôt

Fabien

 

Prendre de la vitesse avec votre reflex grâce à l’obturateur !!

L’obturateur sur votre appareil c’est comme un « store/volet» qui s’ouvre et se ferme plus ou moins vite pour laisser passer la lumière.

obturateur photo vitesse

La vitesse d’obturation, c’est donc le temps pendant lequel votre capteur est exposé à la lumière. Plus le « store/volet» est ouvert longtemps, plus la lumière peut être capturée par votre reflex. Une vitesse d’obturation rapide se traduira par «figer» un objet en mouvement et une vitesse d’obturation lente vous permettra de capturer le mouvement d’un objet en déplacement.
Cette vitesse s’exprime en secondes, et plus communément en fractions de secondes : 1/4000, 1/2000, 1/1000, 1/500, 1/250, 1/125, 1/60, 1/30, 1/15, 1/8, 1/4, 1/2, 1 seconde, etc… jusqu’à 30 secondes en général.
Comme pour l’ouverture, à chaque cran le temps est divisé ou multiplié par 2 Plus la vitesse est élevée, moins le temps pendant lequel vous ouvrez votre « store/rideau », moins vous laissez rentrer de lumière. Ainsi, vous laisserez rentrer plus de lumière à 1/60 ème de seconde qu’à 1/2000 ème de seconde.

Au travail passez en mode priorité vitesse d’obturation (Tv ou S)

Vous régler la vitesse d’obturation (en laissant le mode ISO en auto) et l’appareil fait le reste, c’est-à-dire qu’il s’occupe de l’ouverture et des ISO.

Qu’allez-vous découvrir :

A moins que vous soyez un moine bouddhiste ou d’avoir un bras bionique en-dessous de 1/60s vous risquez d’être confronté au flou de bougé, qui est simplement dû aux mouvements involontaire de votre corps. Ce flou est en général indésirable, et vous allez chercher à l’éviter en calant votre appareil contre ou sur un support (voir utiliser un trépied), diminuer l’ouverture (faire entrer plus de lumière cf l’article sur le sujet) ou augmenter les ISO pour avoir plus de sensibilité

À l’inverse, quand votre appareil est stable mais que votre sujet bouge, votre sujet (vos enfants, votre belle mère ou votre mamie quoi qu’il y ai moins de risque avec elle !!!) pourra être flou sur la photo. Ce flou de sujet est influencé par 2 choses :

  • la vitesse de mouvement de votre sujet : plus il bouge vite, plus vous aurez de flou de sujet et inversement
  • vitesse d’obturation : plus elle est faible, plus vous obtiendrez de flou de sujet et inversement.

Comment votre sujet ne va pas systématiquement changer sa vitesse de mouvement c’est à vous de choisir quelle vitesse d’obturation utiliser, selon la photo que vous souhaitez obtenir.

Vous voulez figer un sujet rapide, alors utilisez une vitesse rapide > 1/250 comme ces danseuses :

Figer le mouvement

ou vous souhaitez donner une impression de mouvement en utilisant une vitesse lente < 1/60

Appareil posé sur la rambarde :

Floue de mouvement

En suivant le mouvement avec mon reflex dans leurs course

Mouvement coureurs New-York

Dans ce domaine, il est impossible de donner des cas typiques ou des conseils selon la situation, Il vous incombe de prendre cette décision, et pour ça rien ne vaut la pratique et faire des tests ! Je vous laisse donc vous amuser avec la vitesse d’obturation.

A bientôt et n’hésitez pas à laisser vos commentaires.

Fabien